L'extraction au CO2 supercritiqueL'extraction au CO2 supercritique

Il existe plusieurs méthodes d'extraction des richesses de nos fleurs et plantes: distillation, extraction par solvant et extraction au CO2 supercritique. Les huiles essentielles, eaux florales (ou hydrolats) et autres extraits résultants de ces méthodes ne doivent pas être confondus avec les huiles végétales, obtenues par pression à froid...

Comment produit-on l'huile essentielle, l'eau florale, l'extrait, ou encore l'absolu… ?

Petit topo des différentes méthodes d'extraction. Des techniques très différentes pour des résultats qualitatifs variables.

Alambic - Distillation des huiles essentielles

La Distillation

La DistillationLa distillation est la méthode la plus commune. Elle consiste à placer la plante concernée dans de l'eau, et à chauffer le tout dans un alambic. Selon l'huile essentielle voulue, on placera les feuilles, les pétales, etc. L'huile essentielle, par nature plus légère que l'eau, va surnager sur le liquide résultant de la mise en ébullition du mélange. Elle sera récoltée goutte par goutte. Le liquide résiduel est quant à lui appelé "hydrolat". L'hydrolat est pauvre en huile essentielle, il est malgré tout odorant et reprend les propriétés de l'huile essentielle, mais en efficacité beaucoup plus faible. L'hydrolat ou l'eau florale (s'il s'agit de la distillation d'une fleur) est donc un sous-produit de la distillation de l'huile essentielle.

A noter que, contrairement à ce que pourrait indiquer son nom, l'huile essentielle n'est pas une huile. Et donc n'est pas huileux. Il s'agit un liquide très concentré en principes actifs, et dont il faut faire usage avec prudence. L'excès nuit en tout...

Distillation de l'huile essentielle - goutte par goutte

La distillation de l'huile essentielle de rose damascena

La distillation de l'huile essentielle de rose damascenaLa distillation de l'huile essentielle de Rose Damascena est la plus exceptionnelle qu'il soit. Elle est produite à partir de pétales de Rose de Damas, récoltés dans les champs lorsque les fleurs sont bien ouvertes, et encore fraîches. Il faut entre 3 et 4 tonnes de pétales de rose pour produire un litre d'huile essentielle de rose damascena. Cela en fait l'huile essentielle la plus chère du monde, et aussi la plus recherchée compte tenu de ses vertus...

Une distillation dure environs 3 heures. On place 300 kilos de pétales de rose dans l'alambic, avec 1500 litres d'eau. Le précieux liquide est alors récolté, goutte-à-goutte, pour ensuite subir des traitements physiques secondaires...

La distillation de l'Eau florale de rose damascena

L'eau florale est le résidu de la distillation de l'huile essentielle. L'huile essentielle, plus légère que l'eau, surnage le bain. L'eau florale, filtrée des pétales de rose, est ensuite extraite de l'alambic. Si l'huile essentielle a en général de grandes propriétés bactéricides et anti-septiques, et peut donc être stockée sans précaution particulière (attention à la lumière malgré tout), l'eau florale, bien moins riche en huile essentielle, après ouverture du flacon, doit être utilisée sous quelques mois, afin d'éviter toute contamination.

L'extraction par solvant

L'extraction par solvant s'effectue à froid. Les plantes (nous prendrons ici des pétales de Rose comme exemple) sont mis sous pression dans une cuve, on y introduit un solvant (Hexane ou Toluène), qui va se charger de toutes les molécules odorantes. Le solvant s'évapore dès l'ouverture de la cuve, il reste dès lors une pâte sombre (cire) appelée concrète de rose, qui est ensuite lavée avec de l'alcool (Ethanol) pour obtenir l'absolu de Rose.

Les avantages de l'extraction par solvant, c'est d'abord un rendement élevé, et la basse température (permettant de ne pas abîmer les molécules). Mais le gros inconvénient est la présence de traces de solvants, rendant ce processus d'extraction pas vraiment propre, pas 100% naturel, et encore moins bio. Il est donc à priori à éviter dans de la cosmétique naturelle ou certifiée bio...

Colonne d'extraction au co2 supercritique

L'extraction au CO2 supercritique

L'extraction au CO2 supercritiqueL'extraction au CO2 supercritique est une technique très moderne et complexe d'extraction des éléments actifs et olfactifs des fleurs et de plantes, comme la Rose Damascena ou le Lilas par exemple. Elle répond aux 2 problèmes liés aux méthodes traditionnelles que sont la distillation et l'extraction par solvant: on extrait à froid, donc sans abimer les éléments actifs lorsqu'ils sont chauffés, et on n'utilise aucun solvant, pour délivrer un résultat pure.

Le principe est d'utiliser le gaz CO2 mis dans un état supercritique (ni l'état liquide, ni l'état gazeux), c'est-à-dire à un niveau de pression élevé (plus de 50 bars), à basse température (30 degrés). L'état supercritique amène à augmenter la diffusivité de la matière, ce qui en fait un excellent solvant naturel. Il permet, lorsqu'il est plongé dans les pétales de Rose, d'extraire tous les éléments actifs, sans chauffer, et sans adjonction de produit chimique. De plus, en fin de processus, le CO2 est récupéré totalement, ce qui en fait une méthode d'extraction très écologique, car totalement recyclable.

Pour produire de l'extrait au CO2 supercritique de rose damascena, on place des pétales dans une colonne, qui sera inséré dans dans un cylindre soumis à une forte pression, et dans lequel on va faire circuler le CO2 à l'état supercritique.

Il s'agit d'un processus très complexe, mettant en oeuvre des technologies modernes, où de nombreux paramètres doivent être ajustés, ce qui en fait encore aujourd'hui une méthode d'extraction très rare.

Extraction au CO2 supercritique - complexe et rare

ECOMAAT est un des rares cultivateurs/producteurs à disposer de cette technologie. Il en extrait:

  • des extraits de rose damascena au CO2 supercritique
  • des extraits de Lilas au CO2 supercritique - le Lilas ne supportant pas les hautes températures, la
  • distillation est quasi impossible...
  • des extraits de Zdravetz (Géranium) au CO2 supercritique
  • des extraits d'Eglantier au CO2 supercritique
  • des extraits de Tilleul au CO2 supercritique
  • Extraits que l'on retrouve dans sa gamme de cosmétiques Natural & Deluxe.

Huiles essentielles, eaux florales et extraits: qualités variables !

D'une manière générale, les huiles essentielles, les eaux florales et les extraits sont des produits naturels. Il existe néanmoins des différences qualitatives majeures entre producteurs. C'est pourquoi Reflet Nature travaille principalement avec ECOMAAT, dont les méthodes de culture et de productions sont exceptionnelles:

La culture - des champs bio SVP !

La qualité des produits dépend tout d'abord de la culture des plantes et des fleurs. ECOMAAT dispose de ses propres champs, qu'il gère sans produit chimique. Une culture 100% bio qui garantit des Roses (Damascena, Alba), de la Lavande et d'autres plantes de qualité supérieure.

La récolte - un travail de patience !

La récolte est un travail intense, nécessitant la mise au travail de grandes équipes de récoltants. La Rose Damascena doit être récoltée, pour en obtenir un maximum de principes actifs, lorsque la fleur est bien ouverte (et avant qu'elle ne fane). Il faut donc passer et repasser, tous les jours, pour ne récolter que les beaux pétales. L'optimisation économique voudrait que l'on récolte tout d'un coup. Cette patience est ici aussi un gage de qualité pour l'huile essentielle, l'eau florale et les extraits qui en résultent.

La distillation - une eau pure !

La distillation de la Rose Damascena, par exemple, c'est 1500L d'eau pour 300 kg de pétales. Il est important d'avoir une eau pure, saine bactériologiquement parlant, et sans goût / odeur. ECOMAAT a installé sa distillerie à un endroit particulier disposant de 2 puits d'eau, pour ne pas dépendre de l'eau "de ville" de qualité discutable.

Eau florale - une distillation spécifique

Si l'eau florale est un résidu de la distillation de l'huile essentielle correspondante, il est également possible de réaliser une distillation spécifique pour l'eau florale. En mettant plus d'eau, et moins de pétales comparé aux besoins pour produire l'huile essentielle, mais en distillant exprès pour l'eau florale, on obtient une eau florale de qualité supérieure, bien plus odorante, et bien plus riche en principes actifs. C'est ce que fait ECOMAAT, une production spécifique 100% dédiée à l'eau florale.

Extraction par solvant - à éviter !

Si vous cherchez un produit de qualité supérieure, éviter l'extraction obtenue par l'usage de solvant. Car il reste toujours des traces de solvant (Hexane, Toluène) qui rendent le résultat mitigé, sorte de compromis entre naturel et produits chimiques !

L'extraction par CO2 supercritique - le top pour le consommateur et le procédé le plus écologique !

Cette méthode d'extraction est rare, car technologiquement complexe, et très coûteuse. Par contre elle garantit un résultat nettement supérieur, tant au niveau olfactif, qu'au niveau des propriétés actives (plus nombreuses, plus intenses, non détériorées par la température de distillation). ECOMAAT est un des rares acteurs mondiaux à proposer une offre complète à base d'extraits de Rose Damascena (mais aussi de Lilas, Tilleul, Géranium, Zdravetz, Eglantier).

Un packaging adapté - une nécessité

Les produits à base d'huile essentielle, d'eaux florales ou d'extraits sont des produits qui doivent être conservés à une température fraîche et dans des récipients en verre opaques pour les protéger de la lumière. C'est le cas des flacons de toute la gamme ECOMAAT.